Au musée privé de Ridley Scott, des costumes pas très historiques

Share

Les canons dans la cour, dont une vingtaine a été répliquée pour les besoins du film, donnent le ton. © 2021 Sony Pictures Entertainment France SAS. All Rights Reserved.

Les uniformes du film Napoléon ont été confectionnés par la chef-costumière Janty Yates qui, pour ses recherches, est allée aux Musées de Fontainebleau, de l’armée et du château de Malmaison et a fait appel à David Crossman, expert en costumes militaires.

Pour vivre heureux, vivons cachés! La citation sied parfaitement à Ridley Scott, 85 ans, ce natif du Tyne and Wear (nord-est de l’Angleterre) qui vient de sortir son film controversé, Napoléon , ne fait pas de communication, et aucune publication de photos n’est autorisée pour son musée dans les sous-sols de son chai du mas des Infermières acquis en 1992 et pourtant ouvert à la visite, dans le Luberon, à deux pas du village d’Oppède. Le domaine a appartenu à un général de l’armée napoléonienne, Louis Benoît Robert. C’est peu dire…

Les canons dans la cour, dont une vingtaine a été répliquée pour les besoins du film, donnent le ton. Comme les uniformes de Napoléon qui y sont exposés. Le rouge est celui du Premier consul, le bleu celui de capitaine d’artillerie, le vert et rouge celui de colonel à cheval sur les champs de bataille (contrairement à l’uniforme civil) avec sa redingote grise. Mais son épaulette, selon les spécialistes, est fixée trop à l’extérieur et ne devrait pas dépasser, du…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes