Découvrez l’énigme des Racines, lettre d’adieu en couleurs de Van Gogh

Share

Racines d’arbres, par Vincent Van Gogh, 1890, Musée Van Gogh, Amsterdam. Ce tableau fut peint par Van Gogh quelques heures avant son coup de revolver mortel. Van Gogh Museum, Amsterdam (Vincent Van Gogh Foundation)

Le dernier tableau peint par Van Gogh le jour même de son suicide a donné lieu à des trouvailles éclairantes sur ses dernières pensées. Une conférence les révèle ce jeudi à 19 heures au musée d’Orsay.

C’est seul et se croyant abandonné de tous que Vincent Van Gogh tente de mettre fin à ses jours le 27 juillet 1890. « Ne pleure pas. Je l’ai fait pour le bien de tous », dit-il peu de temps avant de mourir pour rassurer son frère Theo, accouru sitôt la nouvelle apprise. Il laisse comme testament une lettre inachevée à Theo et ses toiles, en particulier la dernière, les Racines, peinte quelques heures avant le geste fatal. Ce tableau, longtemps incompris et objet de nombreuses recherches, est défini par Wouter van der Veen comme une «lettre d’adieu en couleurs», l’hymne à la vie d’un homme qui sentait sa vie «attaquée à la racine même».

Ce dernier, directeur scientifique de l’Institut Van-Gogh et spécialiste de sa vie et de son œuvre, a découvert en 2020 une carte postale représentant la rue Daubigny à Auvers-sur-Oise. Le dernier modèle de Van Gogh fut donc ces arbres centenaires aux racines noueuses, bordant la route qui passait le long de l’auberge Ravoux.

Cette découverte majeure permet de comprendre davantage les dernières pensées de cet artiste maudit, qui avait pourtant en lui une fureur de vivre manifestée à travers ses toiles nombreuses et tourmentées. De quoi passionner Wouter van der Veen et Emmanuel Coquery, commissaire de l’exposition du musée d’Orsay «Van Gogh à Auvers sur Oise – les derniers mois», qui donneront ce jeudi une conférence sur cette découverte improbable, sur la fortune critique et les conséquences de l’œuvre ainsi que sur sa signification profonde. Elle sera suivie de la projection du film Le Mystère du dernier Van Gogh de Mathilde Deschamps, qui raconte l’histoire de cette découverte.

Une soirée destinée aux admirateurs de Vincent comme aux adeptes des énigmes artistiques, sur une toile trop longtemps oubliée et pourtant nécessaire à la compréhension de l’œuvre entière de l’artiste à l’oreille coupée.

Conférence jeudi 21 Décembre à 19 heures, Auditorium du Musée d’Orsay, Esplanade Valéry Giscard d’Estaing, 75007 Paris. Entrée 10€, tarif réduit 8€.

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes