Exposition: Daumier et Balzac, deux monstres à Paris

Share

Émotions parisiennes. «Quelle heure est-il, s’il vous plaît?» Lithographie noir et blanc sur papier journal. Paris Musées / Maison de Balzac

À Chaillot, La Maison de l’écrivain confronte les dessins du premier aux textes du second. Une liaison heureuse.

Ils ne se sont jamais rencontrés mais se sont peut-être croisés dans les rédactions ou chez leurs éditeurs. Tout est parti d’une phrase de Baudelaire qui affirme que Daumier complète parfaitement Balzac. Le poète rappelle aussi que l’auteur du Père Goriot considérait les dessinateurs comme des commentateurs précieux. Dont acte.

Sur la colline de Chaillot, la maison de Balzac possède justement une collection de dessins de Daumier. Pour cette exposition réunissant les deux hommes, elle en a sélectionné une soixantaine qui ont trait aux Parisiens. Ils rappellent le petit peuple croisé aussi dans la Comédie humaine . Concierges, conducteurs de fiacre, employés, commerçants…

Même état d’esprit chez les deux hommes leur permettant de saisir parfaitement un type social. Avec les mots pour Balzac, qui s’attarde sur leurs attitudes, leurs vêtements, leurs expressions. Avec un sourcil qui se fronce, une moue qui s’affiche, un sourire qui se flétrit pour Daumier. Quelques traits de crayon pour dépeindre…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 58% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes