Soljenitsyne, une vie de combats contre les totalitarismes à l’Historial de la Vendée

Share

Alexandre Soljenitsyne, lors d’une visite au Danemark en 1974. Getty image

À l’occasion des cinquante ans de L’archipel du goulag s’ouvre une grande exposition consacrée à l’écrivain. En 1993, celui-ci avait déjà rendu hommage aux victimes de la terreur en France et en Russie.

C’est tapie dans le vert Bocage vendéen que sommeille la mémoire d’une des pages les plus tragiques de l’histoire de France. Aux Lucs-sur-Boulogne, il aura fallu attendre près de deux siècles pour que le village victime des colonnes infernales visant à détruire les foyers ait son Mémorial.

Le 25 septembre 1993, le monument fut inauguré en grande pompe, en présence d’un écrivain de renommée internationale chez qui le massacre du peuple au nom du peuple faisait écho. Son nom: Alexandre Soljenitsyne. Trente ans plus tard, sur les lieux mêmes de l’événement, où se tient aujourd’hui l’Historial de la Vendée, s’ouvre le 16 décembre une grande exposition retraçant la vie de ce «géant de la liberté».

Incroyable élaboration clandestine

Pour Éric Necker, conservateur en chef du patrimoine et cheville ouvrière de celle-ci, «tout l’enjeu était de valoriser l’œuvre littéraire de l’homme, au prisme de l’histoire de la Russie». À ce titre, le parcours de la rétrospective transporte le visiteur de la naissance de l’écrivain en 1918, quelques…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes