Thandiwe Muriu: cette photographe qui sublime la beauté africaine

Share

«CAMO 12» Pour chaque tableau, l’artiste crée un fond et une robe dans le même tissu et «cache» ses modèles derrière des lunettes aveugles créées à partir d’objets du quotidien africain. Thandiwe Muriu

Cette jeune artiste kényane fait poser ses modèles dans le kaléidoscope de ses images qui célèbrent l’Op Art et le design occidental en même temps que la grâce et le mystère de la beauté africaine. Applaudie au printemps à Photo London, elle est à voir cet automne à Paris.

Thandiwe Muriu arrive, fine et rieuse, à la fin du montage de son exposition multicolore, malicieux kaléidoscope d’enfant au titre vengeur You thought you could throw me away dans le vaste espace de la 193 Gallery, à côté de République (24, rue Béranger, à Paris). Sa joie déboule comme une bourrasque, apportant un supplément de vie et un semis d’étamines à ses grands portraits photographiques qui font poser les belles Africaines ton sur ton. Les robes sont dessinées par l’artiste, faites sur mesure pour l’image. Leurs tissus «wax» ou «fancy» sont les mêmes que ceux des fonds. Thandiwe Muriu en a rapporté des malles entières de Nairobi pour tapisser les murs de la galerie et rajouter encore un niveau de lecture au motif. Effet optique garanti, comme si le tourbillon de la vie était une promesse de bonheur.

» Découvrez l’intégralité de F, Art de vivre

Thandiwe Muriu

Sur une petite table sont posés les accessoires invraisemblables, ces lunettes aveugles créées à partir d’objets du quotidien africain – pinces…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes