Bande-annonce impressionnante pour Furiosa, cinquième volet de la saga Mad Max

Share

Anya Taylor-Joy prête à en découdre. Warner

Anya Taylor-Joy prend la suite de Charlize Theron dans cette «odyssée» qui retrace la jeunesse de la guerrière. Sortie en salle en mai 2024.

Charlize Theron n’aura pas à rougir de sa successeur. Warner Bros a dévoilé une première et impressionnante bande-annonce de Furiosa, le cinquième volet de la saga Mad Max signée George Miller. Anya Taylor-Joy y incarne une version plus jeune de la guerrière, vedette du film-culte Mad Max : Fury Road. La révélation de la minisérie de Netflix Le Jeu de la dame déploie un charisme et une fronde hypnotiques. Ce clip promet aussi des chevauchées à travers le désert, des courses-poursuites, des explosions et des morceaux de bravoure mémorables.

Furiosa est un prequel. Ce prologue se déroule plusieurs décénnies avant tous les longs-métrages de la franchise qui rendit Mel Gibson célèbre. «Alors que le monde s’écroule, la jeune Furiosa est arrachée à la Terre Verte des Mères et se retrouve entre les mains d’une horde de motards dirigée par le seigneur de guerre Dementus. Alors que deux Tyrans se disputent la domination de la Citadelle, Furiosa survit à de nombreuses épreuves tout en cherchant à tenir sa promesse : rentrer chez elle en traversant les Terres Dévastées», promet le synopsis de Furiosa.

Une avant-première à Cannes ?

Attendue dans nos salles fin mai 2024, Furiosa pourrait espérer comme Fury Road une avant première mondiale au Festival de Cannes. Porté par Charlize Theron et Tom Hardy, qui avaient eu du mal à s’entendre sur le tournage, Fury Road avait récolté 400 millions de dollars au box-office et dix nominations aux Oscars.

Au générique de Furiosa, qui promet d’être une «odyssée», figure Chris Hemsworth. Le Thor de Marvel campe le monstrueux et antagoniste Dementus. «C’est un individu compliqué. C’est une personne très violente, folle et brutale, née dans les Terres désolées. Il est un produit de son environnement », précise le comédien australien qui dit avoir vécu sa meilleure expérience devant la caméra grâce à ce rôle . Et d’ajouter devant le public de la convention brésilienne CCXP : « Il est né dans un espace où il faut tuer ou être tué. Il a appris à gouverner d’une main de fer. Il possède un charisme et un tempérament fort manipulateur».

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes