Beyoncé inflige une bérézina cuisante à Napoléon au box-office américain

Share

Le concert de la chanteuse s’impose en tête des entrées du week-end. Le biopic controversé de Ridley Scott s’effondre.

La domination du Napoléon de Ridley Scott sur le box-office américain aura été éphémère. Le biopic du cinéaste anglais ressort laminé de son deuxième week-end d’exploitation. Renaissance, la captation de la tournée de Beyoncé, n’a laissé que des miettes à la grande fresque historique.

Le concert de la superstar a amassé 21 millions de dollars de recettes contre 7,1 millions pour Napoléon qui s’effondre de 66% ! Finalement peut-être rattrapé par les critiques plus que mitigées. L’idylle entre l’empereur et Joséphine de Beauharnais totalise sur dix jours 45,7 millions de recettes sur le sol américain. Modeste pour un film qui a coûté 200 millions. L’autre grande sortie du week-end précédent de Thanksgiving, le dessin animé de Disney Wish connaît un (mauvais) sort comparable et perd là aussi plus de 60% de spectateurs pour ne récolté que 7,4 millions. Ayant connu un lancement décevant et poussif, ce nouveau conte aura bien du mal à compter sur un quelconque bouche-à-oreille pour se rétablir.

Moins forte que Taylor Swift

Seul blockbuster à tirer son épingle du jeu ? Le prologue de la saga Hunger Games La Ballade du serpent et de l’oiseau chanteur qui en troisième semaine ne perd que la moitié de son audience. Le récit de la plongée vers le côté obscur du futur président de Panem décroche la deuxième place du podium de ce week-end avec 14 millions de recettes pour un total de 121 millions.

En troisième place se glisse le film catastrophe japonais Godzilla Minus One. Ce volet a défié tous les pronostics en damnant le pion aux nouveautés américaines Silent Night et The Shift.

Le week-end qui suit celui de cinq jours de Thanksgiving est traditionnellement calme, voire atone. Renaissance a donc apporté une bouffée d’air frais aux exploitants même si «Queen B» a drainé beaucoup moins de fans que l’autre superstar du moment, Taylor Swift. La captation de sa tournée The Eras Tour avait frôlé la barre des 100 millions de dollars pour son lancement.

Personne ne s’attendait à ce que Beyoncé répète cet exploit. Sa communauté de fan est plus âgée et moins virale. Plus de 70% des spectateurs de Renaissance sont des femmes et un peu moins de la moitié ont entre 25 et 34 ans. En revanche, Renaissance a plutôt fait un flop à l’étranger n’atteignant que 6,4 millions de dollars de recette.

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes