Denis Podalydès: «Maurice Pialat ne pourrait plus tourner comme il tournait»

Share

Denis Podalydès: «Je pense qu’en tant qu’acteur, il y a 15 ans, j’aurais probablement supporté des comportements que je dénoncerais aujourd’hui.»
Francois Bouchon / Le Figaro

ENTRETIEN – Dans Making of, l’acteur joue un réalisateur dépassé par un tournage dont il ne maîtrise pas grand-chose. Une excellente comédie de Cédric Kahn en salles mercredi 10 janvier.

Making of est un film choral dont Denis Podalydès tient le premier rôle. Il joue Simon, un réalisateur dont le tournage de son nouveau film n’est pas de tout repos. Producteur margoulin, acteur à l’ego hypertrophié, techniciens au bord du craquage… Le sociétaire de la Comédie-Française apporte une douce mélancolie à un personnage burlesque. Hors caméra, il imite aussi très bien la voix rauque de Cédric Kahn, metteur en scène décidément inspiré. Après Le Procès Goldman, le cinéaste signe la meilleure comédie de 2024.

LE FIGARO – Quand on vous donne à lire Making of en vous disant que c’est une comédie de Cédric Kahn, vous êtes dubitatif ?

Denis PODALYDÈS – J’ai dit oui à Cédric Kahn avant même de lire le scénario. J’avais envie de tourner avec lui depuis longtemps. Il m’a présenté d’abord le film de façon très simple, avec sa voix rocailleuse : « C’est un réalisateur qui tourne un film sur des ouvriers ». J’ai trouvé le scénario très drôle et très juste, avec de très beaux…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes