La superstar de la K-pop Lisa bannie d’un réseau social chinois

Share

(Shanghai) Lisa, de l’ultra-populaire girls-band de K-pop Blackpink, a été bannie du réseau social chinois Weibo, suscitant vendredi l’incompréhension de son immense communauté de fans, dont certains voient une censure liée à sa prestation dans un célèbre cabaret à Paris.


De son nom complet Lalisa Manobal, Lisa a disparu de Weibo cette semaine, son compte remplacé par un message d’erreur indiquant que sa page « n’est pas visible en raison de signalements pour violation des lois et des régulations ».

L’actrice hongkongaise Angela Yeung, alias Angelababy, a elle aussi été bannie pour « violations des lois et des régulations concernées », selon un message affiché sur son compte.

Weibo n’a pas donné plus d’explications. L’agence de Lisa, YG Entertainment, a dit à l’AFP qu’elle n’avait pas de communiqué officiel à transmettre.

Sur internet, des admirateurs ont supposé que les deux vedettes avaient vu leur compte censuré en raison d’un spectacle burlesque de Lisa au Crazy Horse, célébrissime cabaret à Paris, fin septembre, auquel Angelababy aurait assisté.

Les censeurs chinois sont prompts à bloquer les contenus considérés comme politiquement sensibles ou allant à l’encontre des valeurs du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir. Des personnalités populaires ont par exemple été visées pour leurs tatouages ou un style vestimentaire « efféminé ».

Les bannissements de Lisa et Angelababy interviennent par ailleurs après que le président chinois Xi Jinping a appelé les femmes à « promouvoir les vertus traditionnelles chinoises et répandre les valeurs familiales ».  

Des utilisateurs de Weibo ont critiqué une censure devenue plus dure sur la plateforme en partageant une capture d’écran d’un article de média d’État datant de 2012 – année de l’arrivée au pouvoir de M. Xi – qui faisait l’apologie du Crazy Horse, alors loué pour avoir mis en valeur des créateurs de mode parisiens.  

« Il n’y a rien à dire, si ce problème était arrivé dans les années 2000, qui s’en serait soucié […] ? », a lancé un utilisateur de Weibo.

Plusieurs internautes ont déploré un niveau de tolérance désormais « plus bas que bas » en Chine.

Cependant, d’autres ont salué les blocages, estimant que le spectacle de Lisa était inapproprié en raison de sa tenue.  

« Il y a une différence culturelle entre la Chine et les autres pays », a affirmé un utilisateur.



Content Source: www.lapresse.ca

En savoir plus

Nouvelles récentes