L’assistante personnelle de Robert De Niro obtient 1,2 million

Share

(New York) Un jury a déclaré jeudi que la société de Robert De Niro devrait verser plus de 1,2 million à l’ancienne assistante personnelle de l’acteur, après avoir conclu que la maison de production se livrait à des actes de discrimination sexuelle et à des représailles.


Bien que les jurés aient conclu que l’acteur n’était pas personnellement responsable des abus, ils ont déclaré que sa société Canal Productions devrait verser deux paiements de 632 142 $ à son assistante personnelle de longue date, Graham Chase Robinson, qui réclamait 12 millions au départ.

Mme Robinson, âgée de 41 ans, a soutenu au procès que De Niro, âgé de 80 ans, et sa compagne, Tiffany Chen, se sont ligués contre elle pour transformer un travail qu’elle aimait autrefois en véritable calvaire.

M. De Niro et Mme Chen ont soutenu au procès que c’est Mme Robinson qui était devenue le problème, lorsqu’elle a commencé à exiger de plus en plus de son employeur pour rester en poste.

L’acteur, qui a témoigné pendant deux jours, a déclaré aux jurés que le salaire annuel de Mme Robinson était passé de moins de 100 000 $ à 300 000 $. Il a aussi soutenu qu’à sa demande, il l’avait nommée vice-présidente de la production et des finances, même si ses responsabilités restaient essentiellement les mêmes au sein de la maison de production.

Lorsqu’elle a démissionné, a déclaré l’acteur, Mme Robinson lui a volé environ 85 000 $ en points de voyage et elle a trahi sa confiance.

De Niro a reconnu à la barre bon nombre des affirmations de Mme Robinson. Il a admis qu’il lui aurait peut-être dit que son entraîneur personnel était payé plus qu’elle en partie parce qu’il avait une famille à soutenir.

Il a par contre nié lui avoir crié dessus, affirmant que tout ce avec quoi elle essayait de le coincer était absurde et que, tout au plus, il avait élevé la voix en sa présence, mais jamais avec manque de respect. « Je n’ai jamais été violent, jamais », a-t-il dit.

Mme Robinson, elle, a déclaré qu’elle souffrait d’anxiété et de dépression depuis qu’elle a démissionné et qu’elle n’a pas travaillé depuis quatre ans, alors qu’elle aurait postulé à 638 emplois.

Les avocats de De Niro avaient intenté une poursuite contre Mme Robinson pour manquement à ses obligations de loyauté et de fiduciaire, avant même qu’elle n’intente sa poursuite en 2019. Ils demandaient 6 millions de dommages et intérêts, y compris le remboursement des 5 millions de points voyages. Dans sa plaidoirie finale, mercredi, l’avocat de De Niro, Richard Schoenstein, a déclaré que les kilomètres parcourus valaient environ 85 000 $.



Content Source: www.lapresse.ca

En savoir plus

Nouvelles récentes