Love Story, Barry Lyndon, La Barbe à papa… Ryan O’Neal en 5 films

Share

Ryan O’Neal et Ali MacGraw dans Love Story. / Bridgeman Images

L’acteur décédé à l’âge de 82 ans, vendredi 8 décembre, a marqué le cinéma par des rôles inoubliables.

Un jeune étudiant fortuné tombe amoureux d’une étudiante issue d’une famille modeste qui doit travailler pour payer ses études. Les deux tourtereaux se marient malgré l’opposition du père fortuné et décident d’avoir un enfant. La jeune fille apprend alors qu’elle est atteinte d’une leucémie. Cette histoire d’amour qui finit mal a donné au cinéma l’un de ses films les plus bouleversants. Love Story , a gravé dans l’histoire du septième art le couple formé par Ryan O’ Neal et Ali MacGraw. C’était en 1970.

Quand cinq ans plus tard, Stanley Kubrick choisit Ryan O’Neal pour incarner Barry Lyndon, dans son film éponyme explorant les mœurs du XVIIIe siècle, l’acteur n’est pas moins flamboyant. Entre les deux films, il y a eu le magnifique La Barbe à papa où l’acteur joue avec sa fille Tatum, qui alors âgée de 10 ans, remporte l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, en 1974. Sans oublier On s’fait la valise, doc ! , où l’acteur donne la réplique à Barbra Streisand et séduit le public dans le registre de la comédie loufoque. On se souviendra également de Driver, quand Ryan O’Neal interprète un chauffeur solitaire, maître dans l’art de semer la police, et s’associe à une jeune femme séduisante incarnée par Isabelle Adjani.

De Love Story à Barry Lyndon, en passant par La Barbe à papa, Le Figaro présente un florilège, en images, de la carrière de Ryan O’Neal.

Love Story, de Arthur Hiller, 1970

What’s Up, Doc? (On s’fait la valise, docteur ?), Peter Bogdanovich, 1972

La Barbe à papa, Peter Bogdanovich, 1973 (en anglais)

Barry Lyndon, Stanley Kubrick, 1975

Driver, Walter Hill, 1978

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes