M. Aznavour, Boléro, Rosalie, L’Amour ouf, La Planète des singes… Les 50 films les plus attendus par les exploitants en 2024

Share

Pour les gérants de salles de cinéma et leur patron, Richard Patry, l’année «s’annonce comme très particulière». Pour Le Figaro, ils livrent la liste des 50 films qu’ils attendent le plus.

En 2024, les spectateurs qui n’aiment pas prendre de risque seront servis en retrouvant beaucoup de leurs héros préférés dans des suites, des préquels ou des remakes. Juste après Les Segpa au ski, sorti le 27 décembre, la rentrée s’ouvrira avec La Couleur Pourpre, revue par Blitz Bazawule. Le film de Steven Spielberg, avec Oprah Winfrey, Whoopi Goldberg et Danny Glover sorti en 1985, aurait-il trop vieilli ? Réponse le 24 janvier avec ce remake mettant en scène Fantasia Barrino, Halle Bailey et Danielle Brooks dans une version musicale, produite par Oprah Winfrey, Steven Spielberg et Quincy Jones.

Pour les vacances de février, les exploitants parient sur la comédie populaire Maison de retraite 2 de Claude Zidi Jr, avec Kev Adams, Jean Reno, Daniel Prévost, Liliane Rovère et Firmine Richard. Cette fois, nos seniors se retrouvent dans leur ephad en pleine pandémie. Au moment du printemps du Cinéma (24-26 mars) et à Pâques, place au quatrième KungFu Panda, à SOS Fantômes et Ducobu 5 d’Elie Semoun. On découvrira aussi le cinquième opus de Godzilla x Kong : The New Empire. Cette fois, le lézard et le gorille géant combattent ensemble contre un nouvel ennemi.

Le 22 mai en plein Festival de Cannes (14-25 mai), un autre singe reviendra à l’affiche. Plusieurs générations après le règne du si attachant et intelligent César, les primates ont pris le pouvoir. Les humains ont régressé à l’état sauvage et vivent en retrait. À découvrir dans La Planète des singes : Le Nouveau Royaume de Wes Ball. On enchaînera avec la bruyante suite de Mad Max : Fury Road avec Furiosa de George Miller, avec Chris Hemworth et Charliza Theron. En juin, Will Smith revient dans Bad Boys IV , une comédie policière dont le premier opus remonte à 1995On frissonnera devant le spin-off du film d’horreur Sans un bruit : Jour 1 avec Lupita Nyong’o.

La fête du cinéma (30 juin-3 juillet) sera l’occasion d’aller voir la suite du Pixar, Vice-Versa 2. Neuf ans plus tard, Riley a grandi. Dans son cerveau, Joie, Tristesse, Colère, Dégoût et Peur vont se retrouver face à de nouvelles émotions avec Anxiété, Envie, Ennui et Embarras. Pas embarrassés du tout par les JO en France, les studios américains enverront leurs sorties mondiales comme d’habitude dès le 4 juillet. Au menu de l’été : Moi Moche et méchant 4 , Garfield Héros malgré lui , Deadpool 3 et le retour du monstre baveux Alien . À la rentrée, les exploitants croisent les doigts avec Beetlejuice 2 de Tim Burton puis Joker: la folie à deux avec Joaquin Phoenix et Lady Gaga. Noël s’annonce déjà plus fourni qu’en 2023 avec un sequel de Venom (aussi baveu qu’Alien?), de Gladiator de Ridley Scott, et du Comte de Monte Christo avec Pierre Niney signés par Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte dans la même veine que leurs Trois Mousquetaires avec François Civil. Les enfants auront droit à un Disney centré sur le fourbe félin Mufasa : Le roi lion et au hérisson bleu ultrarapide de Sonic 3.

Effets de la grève hollywoodienne

À cause des six mois de grève à Hollywood, le premier semestre est pour l’instant inhabituellement pauvre en films américains. Pour drainer les foules, nos patrons de cinéma comptent seulement sur douze (!) films américains d’ici fin juin. Dès le 3 janvier, après le succès du Elvis de Baz Luhrmann, les exploitants espèrent que les Français se laisseront séduire par l’histoire de son épouse Priscilla dans le biopic éponyme de Sofia Coppola. La seconde partie de Dune de Denis Villeneuve est programmée en février. Les studios américains vont surtout dégainer en mai au moment du festival de Cannes. Dans The Fall Guy, Ryan Gosling et Emily Blunt se retrouvent sur le tournage d’un film où la vedette disparaît. Blue &Compagnie de John Krasinski (The Office) avec Ryan Reynolds est une comédie familiale où du jour au lendemain, une jeune fille voit les amis imaginaires de toute la population.

Face à ce vide anglo-saxon, les films Français ont un boulevard devant eux jusqu’à fin juin. À condition de donner envie au public d’aller les voir, bien entendu. Yvan Attal dégaine le premier avec Un coup de dés où joue Guillaume Canet suivi par La zone d’intérêt de Jonathan Glazer (Cannes 2023), une histoire d’amour entre nazis dans un camp de concentration. Trois biopics au XVIIe, fin XIXe et début XXe, tous signés par des réalisatrices sont attendus. Raphaël Personnaz incarnera le si attachant Maurice Ravel dans Boléro d’Anne Fontaine. Karin Viard sera Madame de Sévigné d’Isabelle Brocard. Rosalie nous fera découvrir l’histoire de la femme à barbe en 1870 racontée par Stéphanie Di Giusto avec Nadia Tereszkiewicz et Benoît Magimel. En mai, au moment du passage de la flamme olympique, plongée dans l’ambiance des JO dans L’Esprit Coubertin avec Benjamin Voisin.

On sera aussi censé beaucoup rire pendant ces six mois. Outre Maison de retraite 2 avec Kev Adams, Dany Boon et Jérôme Commandeur seront dans Les Chèvres !, un procès animalier loufoque où Josette, une jeune herbivore est accusée à tort du meurtre d’un maréchal. Fabrice Eboué et Audrey Lamy sont réunis dans Heureux Gagnants comme quoi remporter le Loto va se transformer en cauchemar. Claudia Tagbo sera la vedette de Karaoké , Thierry Klifa présente Les Rois de la piste qui met en scène une famille de petits cambrioleurs façon Dalton avec Ben Attal, Nicolas Duvauchelle et Mathieu Kazzovitz. Juste avant l’été, les patrons de cinéma comptent sur Ici et là-bas avec Ahmed Sylla et Le Larbin avec Kad Merad et Clovis Cornillac.

Superproductions

Le second semestre sera exceptionnellement chargé en superproductions. Face à Joaquin Phoenix qui revient grimé en glaçant Joker , Tim Burton réveille l’univers de sa comédie fantastique Beetlejuice qui remonte à 1988. Si Alec Baldwin et Geena Davis ne reviennent pas dans ce nouvel opus, Monica Bellucci rejoint Michael Keaton, Winona Ryder et Catherine O’Hara qui reprennent leurs rôles. À l’automne, Robert De Niro sera une fois de plus en maffieux italo-américain dans Alto Knights de Barry Levinson. Après Napoléon, Ridley Scott revient avec Gladiator 2. Et Vénom, l’un des rares super-héros de l’année reprend du service.

Côté superproductions, les producteurs Français ne sont pas en reste. Jérôme Seydoux continue d’exploiter le filon Alexandre Dumas avec Le Comte de Monte-Christo . Après Narco (2004) et Le Grand Bain (2018) , Gilles Lellouche, 52 ans, revient comme réalisateur avec la comédie romantique musicale L’Amour Ouf avec François Civil, Adèle Exarchopoulos, Malik Frikah, BenoÎt Polevoorde et Alain Chabat. Au final, le film français le plus attendu de l’année 2024 est Monsieur Aznavour avec Tahar Rahim dans le rôle du chanteur de La Bohème. Un biopic avec le duo Medhi Idir- Grand Corps Malade derrière la caméra, sous la production de Jean-Rachid Kallouche et des frères Eric et Nicolas Altmayer. Si le film est prêt à temps pour être montré à Thierry Frémaux au plus tard en avril, une projection très médiatique avec la famille Aznavour au grand complet sur les marches à Cannes, le 22 mai jour du centenaire de la naissance de Charles Aznavour est à espérer.

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes