Notre critique de Wonka: Timothée Chalamet en croque pour le chocolat

Share

Wonka démontre que Timothée Chalamet sait parfaitement danser et chanter, même avec un petit filet de voix. Warner Bros. France

CRITIQUE – L’acteur incarne le chocolatier excentrique de Roald Dahl dans sa prime jeunesse. Un film sage et enfantin.

Si dans votre esprit Willy Wonka reste le confiseur excentrique, un brin sinistre et menaçant tel que le jouait Johnny Depp chez Tim Burton, la comédie musicale Wonka, qui se positionne comme le conte de Noël à voir en famille, va vous désarçonner. Le réalisateur Paul King, à la barre des craquantes aventures de l’Ours Paddington dans Londres, revient aux sources du héros de Roald Dahl et protagoniste de Charlie et la Chocolaterie. Un être fantasque mais bienveillant et généreux. Fan de l’adaptation culte de 1971 mettant en scène Gene Wilder, Paul King imagine la jeunesse du chocolatier, le parcours initiatique qui lui a permis d’avoir pignon sur rue et sa rencontre avec les Oompa Loompas, ses futurs ouvriers accros au cacao.

«La clé du personnage, c’est sa décision à la fin du roman de donner sa chocolaterie. Vous comprenez que cette figure étrange pleine d’épines cache un cœur empli de gentillesse, de générosité et d’amour. Avec mon coscénariste, Simon Farnaby, nous avons voulu partir…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 66% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes