Paola Cortellesi, la féministe que les Italiennes adorent

Share

Paola Cortellesi. Luisa Carcavale / Ufficio stampa

PORTRAIT – C’è ancora domani, la comédie douce-amère qu’elle a écrite et dans laquelle elle joue, a attiré 3 millions de spectateurs dans les salles de la Péninsule depuis sa sortie. Cette fresquesur la condition des femmes dans l’Italie des années 1940 sortirale 13 mars en France.

Rome

C’est par une gifle dans un lit conjugal, aussi retentissante qu’inattendue, que Paola Cortellesi, tout juste 50 ans, fait son entrée dans la réalisation. C’è ancora domani, sorti le 26 octobre au Festival du cinéma de Rome et dans les salles en Italie (et qui sera sur les écrans le 13 mars en France), film qu’elle a écrit et dont elle tient le premier rôle, a déjà fait 3 millions d’entrées en quatre semaines, générant plus de 20 millions d’euros de recettes.

Une véritable vague portée par un bouche-à-oreille tel que les Italiennes, qui avaient déserté les salles obscures depuis la pandémie, s’y précipitent. Car toutes s’y retrouvent, ou du moins y reconnaissent une partie d’elles-mêmes, à commencer par ces histoires de femmes battues que leur ont racontées leurs grands-mères. «Mais ce film est aussi une histoire d’aujourd’hui transposée dans le passé, tant – malgré le temps passé – les rapports de couples continuent d’obéir aux mêmes dynamiques, à savoir à une profonde subordination…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes