A Funny Thing Happened on the Way to the Forum: un vaudeville musical sur les Champs-Élysées

Share

Le nouveau Lido accueille une comédie musicale de 1962 signée Stephen Sondheim. Une pièce totalement déjantée avec séductrices, eunuques, roitelets, prétendants et… bordel. C’est tout en anglais mais c’est souvent très drôle et surtout très bien chanté et très bien dansé.

Enfin un vaudeville sur les Champs-Élysées ! Autant dire des quiproquos, des portes qui claquent, des courses-poursuites et des embrassades. Et sur le mode de la comédie musicale qui plus est. On rit, on chante. C’est rare. Ce bijou, tout à fait hors air du temps, se donne sur la nouvelle scène du Lido. Et c’est tant mieux. Totalement refait, le mythique établissement peut désormais accueillir 1100 spectateurs. En vérité, A Funny Thing Happened on the Way to the Forum est la reprise d’une comédie créée le 8 mai 1962 à l’Alvin Theatre de New York et signée Stephen Sondheim. Si cette nouvelle version respecte le texte et la musique d’origine, la mise en scène, toute nouvelle, est conçue par Cal McCrystal.

 »
data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js »
>

Nous voici renvoyés dans une Amérique qui savait encore être totalement déjantée, contée par un pourfendeur de la pudibonderie wasp. C’est tellement irrévérencieux qu’on aurait pu le croire inspiré d’un Feydeau. C’est pourtant dans une farce de Plaute, bien avant Jésus-Christ, que l’auteur puise son idée. Et c’est délectable. On peut regretter que les spectateurs non anglophones, obligés de lire les sous-titres sur écran, manquent une partie du jeu superbe des acteurs, et quelques savoureux dialogues. Mais l’ensemble est formidable, chanté avec un tableau d’ouverture réjouissant. La première partie s’étire parfois un peu trop. Mais après l’entracte, le dénouement, avec happy end of course, est tellement drôle ! Et l’on n’est pas près d’oublier cet incroyable tableau, où danseuses et eunuques du bordel se transforment en fleurs. Ni l’épuisant va-et-vient entre les trois maisons des protagonistes… Bref, une pochade, une comédie, une pirouette et de la légèreté en veux-tu en voilà. Helzapoppinesque !
Lido 2, Paris 8e, jusqu’au 4 février 2024.

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes