« Dad Harmony », le boys band de papas qui enflamme la toile

Share





(Norrköping) Cinq pères trentenaires originaires de la ville de Skellefteå, dans le nord de la Suède, font sensation sur internet grâce à leurs reprises « a cappella » de tubes de la pop.  Des papas chanteurs « typiquement suédois » qui se filment à la maison, en gardant leur progéniture.  


Actuellement en tournée pour la première fois à travers le pays, le groupe Dad Harmony affiche des dizaines de millions de vues sur les réseaux sociaux.  

« Tout a commencé le jour de mon enterrement de vie de garçon, l’été 2022 », explique Peter Widmark, commercial de 33 ans. « On chantait, comme souvent, et mon frère a posté la vidéo sur tiktok où il compte sept abonnés. »

Le lendemain matin au réveil, les cinq chanteurs découvrent que la publication a été consulteé 40 000 fois. Un chiffre qui bondira à 20 millions à travers la planète, en seulement quelques semaines.  

Le « quintette » se prend alors au jeu et décide de poster régulièrement des vidéos depuis leurs cuisines ou sur leurs canapés, souvent avec leurs bambins sur les genoux. Sur une reprise à l’unisson du morceau Hallelujah de Leonard Cohen, l’un d’eux tient son nourrisson de quelques semaines dans les bras.  

« Effet apaisant »

« Cela a un effet apaisant sur eux quand on chante », explique Peter. « Nous sommes des papas typiquement suédois », relève son frère Tomas, autre membre de la formation. « Pour nous ça n’est pas si spécial d’avoir les enfants avec nous. Ici, quasiment tous les hommes prennent des congés paternité, donc on a l’habitude. »

Le répertoire de Dad Harmony va de Michael Jackson aux Beatles, en passant par les chansons de Noël.  

Depuis fin novembre et pour un mois, le groupe sillonne la Suède chaque week-end à la rencontre de son public, les cinq papas continuant de travailler pendant la semaine et d’être auprès de leur famille. Ils ont chacun deux enfants.  

« Je suis tombé sur une de leurs vidéos et ça m’a complètement subjuguée, c’est sans doute leur naturel », s’enthousiasme Louise Elgström, 41 ans, une habitante de Nörrkoping venue voir le groupe qui faisait étape dans sa ville.  

Le succès leur fera-t-il perdre le sens des réalités ? « Vous ne nous verrez pas jeter des télés par la fenêtre de l’hôtel », promet Sebastian Åkesson, l’un des chanteurs.   

Sans avoir la folie des grandeurs, les membres de Dad Harmony ne s’interdisent pas de voir l’avenir en grand.

Ainsi envisagent-ils des dates aux États-Unis et en Asie. Et rêvent de se produire un jour devant un autre jeune papa… Elton John.  



Content Source: www.lapresse.ca

En savoir plus

Nouvelles récentes