Inquiétude autour de la santé de Daniel Barenboim qui annule ses concerts en Amérique du Nord

Share

En raison de son état de santé, Daniel Barenboim a annulé les concerts qu’il devait donner en Amérique à la fin de l’année. AFP/Tobias Schwarz

Le chef d’orchestre israélo-argentin, âgé de 81 ans, ne dirigera la Staatskapelle de Berlin à New York, Chicago et Toronto en fin d’année sur la recommandation de ses médecins.

La santé de Daniel Barenboim inquiète ses nombreux admirateurs. Le chef d’orchestre israélo-argentin, qui vient de fêter ses 81 ans le 15 novembre, a dû annuler les concerts qu’il devait donner en Amérique à la fin de l’année. En faisant ce choix, il s’est ainsi conformé aux recommandations de ses médecins qui lui conseillaient de prendre du repos.

Le grand maître de musique, ancien enfant prodige du piano, a donné les raisons de cette décision dans un communiqué: «C’est avec grand regret que je dois me retirer de la prochaine tournée de concerts de la Staatskapelle aux États-Unis et au Canada. Ma santé ne me permet tout simplement pas d’entreprendre les voyages transatlantiques pénibles et les nombreux voyages intérieurs ». L’ancien directeur musical de l’Orchestre de Paris (1975 – 1989) devait en effet se produire dans trois grandes villes outre-Atlantique, New York (le 30 novembre et 1er décembre), Chicago (le 28 novembre) et Toronto (deux représentations le 26 novembre), un périple qui lui aurait fait parcourir des milliers de kilomètres.

Les amateurs de musique classique seront déçus puisque le maestro avait prévu de rejouer quatre symphonies de Johannes Brahms. Les organisateurs de ces événements ont d’ores et déjà annoncé les chefs d’orchestre qui le remplaceront au pied levé. La jeune lituanienne Giedre Slekyte dirigera la Staatskappelle à Toronto, le Tchèque Jakub Hrusa, le futur directeur musical du Royal Opera House, tiendra la baguette à Chicago, et le Canadien Yannick Nézet-Séguin conduira la prestigieuse formation allemande au Carnegie Hall de New York.

Pour l’instant Daniel Barenboim n’a pas renoncé aux trois dates prévues à Berlin les 20, 21 et 22 décembre, où il dirigera le Philharmonique de la capitale allemande. Ce rendez-vous promet d’être extraordinaire puisque la grande pianiste argentine Martha Argerich sera, encore une fois, la grande complice musicale du maestro.

Daniel Barenboïm et Martha Argerich, en 2021, jouent Mozart, Debussy et Bizet…


 »
data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js »
>

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes