Le Fantôme de l’opéra refait surface à Monaco

Share

La comédie musicale anglo-saxonne Le Fantôme de l’Opéra est une création d’Andrew Lloyd Webber inspirée du roman de Gaston Leroux. Alessandro Pinna

RÉCIT – Le musical, qui n’a jamais été monté à Paris, va hanter pour la première fois une architecture de Charles Garnier. Il faut dire que ce succès planétaire a fait tourner bien des têtes.

Vous avez peur ? Il y a de quoi. Le Fantôme de l’Opéra arrive à la salle Garnier. L’Opéra de Monte-Carlo, pas celui de Paris. Trop dangereux de s’y risquer. Le Fantôme n’aime pas être dérangé. La dernière fois qu’une production a voulu s’approcher du Palais Garnier, un incendie a ravagé les décors et la scène. C’était à Mogador, en 2016. Devant l’ampleur de la catastrophe, la société de production Stage Entertainment a jeté l’éponge. Sur la Riviera, Cecilia Bartoli déploie ses charmes pour l’apprivoiser. Et l’on sait combien Erik le Fantôme, ange de la musique, professeur, chanteur et compositeur, prise cet art en général et une certaine cantatrice en particulier.

« Quand j’ai dirigé le Festival de Salzbourg, j’ai programmé West Side Story avec Gustavo Dudamel à la baguette. Et chanté le rôle de Maria, dit celle qui a pris la direction de l’Opéra de Monte-Carlo au début de l’année. D’habitude, la maison fermait en décembre pour rouvrir en avril, j’ai décidé que nous resterions ouverts…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes