Nos figures de la rentrée: les Itinérantes, à tout bout de chant

Share

Les trois jeunes femmes, diplômées de la même école de comédie musicale, se sont constituées en trio a cappella il y a seulement cinq ans. bastien anguiano

PORTRAIT – Le jeune trio vocal publie l’ébouriffant «Origines» pour la Folle Journée.

René Martin, le directeur de la Folle Journée de Nantes, qui fêtera cette année ses 30 années d’existence, ne tarit pas d’éloges sur elles. «C’est un trio féminin comme je n’en avais jamais vu, capable de parcourir neuf siècles de musique et de chanter dans quarante langues!», dit-il.

Tombé littéralement sous le charme, il leur a confié les clés de cette édition en leur offrant un disque sous son propre label, Mirare. Disque qui n’est autre que l’album officiel de la Folle Journée 2024, dédiée aux Origines. «Elles ont construit ce programme avec un foisonnement d’imagination inouï. Commençant par le Big Bang pour finir dans les sphères», prévient-il encore.

Elles? Ce sont les Itinérantes. Alias Manon Cousin, Élodie Pont et Pauline Langlois de Swarte. Les trois jeunes femmes, diplômées de la même école de comédie musicale, se sont constituées en trio a cappella il y a seulement cinq ans…

«Presque sans le vouloir, sourit Manon Cousin, qui est à l’origine du trio. En 2017, je donnais des cours…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 65% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes