Sortie du livre de Geddy Lee | Les membres de Rush en partie réunis

Share

(Toronto) Geddy Lee a surpris une salle d’amateurs de Rush, jeudi soir, en faisant sortir son vieil ami et partenaire de longue date du groupe, Alex Lifeson, pour l’aider à aborder des décennies de souvenirs partagés.


C’était une occasion rare de voir les légendes du rock progressif dans un cadre semi-décontracté, sans guitares, mais armés de nombreuses bonnes blagues, alors que le bassiste clôturait la partie nord-américaine de sa tournée pour son livre My Effing Life au Massey Hall de Toronto.

« Ne me faites pas pleurer avant de commencer », a-t-il plaidé auprès de Lifeson peu de temps après que le guitariste de Rush eut été révélé comme étant l’autre invité pour la conversation de deux heures.

Il s’avère que la soirée a été pour l’essentiel dépourvue de larmes, mais remplie de rires et de légères piques occasionnelles contre l’un de ses amis les plus proches.

Des milliers d’amateurs irréductibles de Rush étaient présents, dont beaucoup avaient emporté avec eux l’exemplaire des mémoires de Lee fournie avec leur billet. Certains n’ont pas perdu un instant avant de laisser libre cours à leur adoration pour leurs héros.

« Je vous aime les gars », a crié l’un d’entre eux depuis le balcon, incitant les autres à faire écho à ce sentiment dans un chœur croissant de compliments tapageurs.

« Excusez-moi, je parle », a répondu Lee avec humour, alors que la salle commençait à devenir trop indisciplinée.

Mais les amateurs de Rush ne pouvaient pas être réduits au silence.

Les acclamations et les chahuts se sont poursuivis tout au long du spectacle, mais à des moments plus appropriés. Cela a permis à Lee et Lifeson de montrer ce que cela pourrait être de passer du temps avec eux à la maison, une tradition qu’ils ont maintenue vivante au fil des ans.

Le duo a plaisanté en disant qu’ils étaient rarement ensemble sans une bouteille de vin à portée de main. Les musiciens de Fly By Night sont récemment revenus de leurs premières vacances ensemble, a déclaré Lee, sans révéler la destination.

Leur conversation plus ou moins structurée a commencé par des histoires sur les fondements de leur amitié qui a duré presque toute une vie, antérieure à la création du groupe.

Lee et Lifeson étaient des camarades de classe âgés de 13 ans lorsqu’ils se sont rencontrés. Aujourd’hui, âgés tous deux de 70 ans, ils reconnaissent à quelle vitesse la vieillesse les a envahis.

« Et pourtant, tu sembles toujours aussi bien conservé », a plaisanté Lee à Lifeson.

Ils ont raconté des histoires sur la formation de Rush et la première fois qu’ils ont rencontré le batteur Neil Peart, décédé d’un cancer du cerveau en 2020. Il a été un ajout tardif au groupe après le départ de leur batteur d’origine.

Lorsque Peart s’est présenté avec sa batterie dans des sacs poubelles à l’audition, ils étaient confus. Une fois ses talents musicaux démontrés, ils ont dit qu’il ne faisait aucun doute qu’il ferait partie du groupe.

L’animateur George Stroumboulopoulos s’est joint à la conversation pour diriger une période de questions et réponses avec le public plus tard dans la soirée. Pendant ce moment, Lee était ému en évoquant la création du dernier album de Rush, Clockwork Angels, qui, selon lui, a marqué un moment fort pour le groupe.

« Je suis fier de cet album pour de nombreuses raisons », a-t-il relaté.

La tournée du livre My Effin Life de Lee a débuté le mois dernier à New York et s’est déroulée dans d’autres grandes villes avec un invité surprise chaque soir.

Les acteurs Paul Rudd et Jack Black, le batteur des Red Hot Chili Peppers Chad Smith, le bassiste de Nirvana Krist Novoselic et la chanteuse canadienne Jann Arden, faisaient partie de ceux qui ont rejoint Lee sur scène dans certaines villes.



Content Source: www.lapresse.ca

En savoir plus

Nouvelles récentes