À Paris, Louis Vuitton récompense l’horlogerie de demain

Share

Le 6 février dernier, la première édition du prix en soutien à l’horlogerie indépendante créé par Jean Arnault a été décernée au talentueux Raul Pagès.

Le 6 février au soir, la première édition du Watch Prize avait comme un air de réunion de famille : celle des amoureux des montres du monde entier. Dans le vaste amphithéâtre de la Fondation Louis Vuitton, à Paris, bon nombre des meilleurs maîtres horlogers de la planète, un jury de professionnels aguerris et la presse spécialisée internationale, étaient réunis pour mettre en lumière les nouveaux talents du temps, couronner le Suisse Raul Pagès. Et saluer les efforts du jeune directeur horlogerie de la maison de luxe française pour soutenir l’avenir de la création indépendante, portée par des artistes libres d’imaginer les pièces les plus folles qui soient.

« L’horlogerie indépendante est le poil à gratter des marques établies. Un des demi-finalistes du Louis Vuitton Watch Prize m’a dit : “Nous faisons ce que les grands noms ne peuvent pas faire”, confie Jean Arnault. À travers l’image de marque de Louis Vuitton, nous essayons de faire comprendre aux collectionneurs comme aux néophytes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes