Arnaud Chastaingt, celui qui fait entrer Chanel dans la haute horlogerie

Share

Depuis une décennie, le directeur du studio Horlogerie de Chanel s’attache, au travers de ses créations inspirées, à continuer d’écrire l’histoire de cette maison qui contribua à bousculer le secteur, dès 1987, avec ses iconiques montres Première et J12.

Avant lui, Chanel faisait des montres. Avec lui, la maison de la rue de Cambon a fait son entrée dans le cercle très fermé de la haute horlogerie. Calibres, squelette, tourbillons volants, œuvres d’art du temps à porter au poignet, bijoux atemporels inspirés de la couture… Les montres chics, techniques, créatives, disruptives d’Arnaud Chastaingt prolongent l’esprit Chanel dans l’univers horloger. Le créateur de la déjà classique Boy. Friend a aussi conçu la montre Monsieur de Chanel, équipée du premier calibre maison, et déjà décroché deux fois le Grand Prix d’horlogerie de Genève.

» Découvrez l’intégralité de F, Art de vivre

Il fallait une entreprise dont les artisans peuvent parvenir à concrétiser les fantasmes créatifs parfois les plus extrêmes pour convaincre celui qui était depuis dix ans chargé des montres joaillières chez Cartier de changer de poste. Et de rejoindre une maison qui, avec la Première, en 1987, aura inventé la montre de mode.

Et qui, avec la J12, aura été à l’origine de la première révolution horlogère du XXI siècle. Depuis 2013, il dirige donc le studio de création horloger, qui fut créé à l’arrivée de ce diplômé des Arts appliqués et de l’école supérieure de design Strate.  Rééditer une montre est un exercice qui demande de laisser son ego de côté, confiait-il au moment de lifter et de relancer la Première, en 2022. Je me dois de disparaître derrière le créateur. C’est plus complexe que de partir d’une page blanche. Sur la J12, la montre qui m’a donné envie de faire ce métier, c’était vertigineux de réfléchir à ce que je pouvais faire ou ne pas faire.

Quel est l’endroit au monde où vous vous sentez le mieux?

IB Studio – stock.adobe.com

Paris me manque très vite quand je voyage

Et pour vous reposer?

Une propriété familiale dans ma région natale. Un paradis aux confins de la campagne limousine, où j’aime me ressourcer en compagnie de mes proches.

Une ville fétiche?

Alamy Stock Photo

L’envoûtante Ouagadougou, au Burkina Faso, une découverte guidée par mon épouse Caroline.

Le musée que vous ne vous lassez pas de visiter?

Coll perso

La fondation Beyeler, à proximité de la ville de Bâle. Un lieu hors du temps qui m’enchante à chaque fois.

Les artistes que vous admirez le plus?

Nicolas Brasseur/SDP

Joël Andrianomearisoa. J’admire sa vision et la poésie de ses œuvres.

Une architecture qui vous impressionne?

sdp

La place Vendôme, encore et toujours. J’ai la chance de créer dans ce décor depuis dix ans. Cette place a d’ailleurs inspiré l’architecture de notre toute première création horlogère: la montre Première.

Derniers livres lus?

Dictionnaire amoureux du Japon, un ouvrage passionnant de Richard Collasse.

Avez-vous une devise?

Oui. Ne pas en avoir. Je finis toujours par la contredire.

Votre passe-temps favori?

Chiner. C’est un voyage qui m’inspire et m’anime depuis l’enfance.

Vos hôtels préférés dans le monde?

sdp

Le Shinmonzen, une perle de Kyoto conçue par Tadao Ando. Bien plus qu’un hôtel, c’est une expérience incroyable.

Votre bijou préféré?

Paris-Édimbourg. Un bijou olfactif crée par Olivier Polge. Ma consommation de ce parfum est totalement déraisonnable.

Votre accessoire de mode fétiche?

Je ne m’embarrasse jamais d’accessoires. Les indispensables sont déjà assez contraignants.

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes