Ces 12 montres françaises que vous ne connaissez (peut-être) pas encore

Share

Pourquoi ne pas profiter des fêtes pour passer à l’heure tricolore ? Design, qualité, prix… Notre sélection de douze horlogers et de montres à glisser sous le sapin.

En matière de montres, le fabriqué en France a le vent en poupe. Et qui se plaindrait, après des décennies de quasi-silence, d’assister à cette renaissance inattendue de l’horlogerie hexagonale grâce à des entrepreneurs passionnés qui ont l’intelligence d’allier leurs forces ? Place à la « coopétition », savant mélange de coopération et de compétition où tout le monde aide tout le monde, et que le meilleur gagne.

Si les garde-temps tricolores tournent de plus en plus rond, c’est aussi grâce à des initiatives de soutien telle que celle initiée par Francéclat, organisme de promotion des filières horlogerie et bijouterie-joaillerie françaises. « Nous sommes partis humblement de ce qui était selon nous le point différenciant de notre horlogerie, à savoir sa créativité et sa diversité, explique son délégué général, Hervé Buffet. Toutes les jeunes marques qui se sont lancées ont su se démarquer par des concepts originaux et une profonde réflexion sur le produit. Cette dynamique a également le mérite de stimuler leurs aînés. Nous espérons que ce mouvement qui prend corps permettra de renforcer la teneur en composants locaux des montres à la française. »

Autre atout de ces créations : leur excellent rapport qualité-prix, face à des modèles « Swiss made » parfois devenus trop onéreux pour le commun des mortels. « Nos marques méritent d’être plus connues, car elles proposent des produits bien réfléchis, très bien finis et commercialisés à leur juste valeur, c’est-à-dire abordables pour le plus grand nombre et moins cher que le “Swiss made”, confirme Benjamin Bouzat, qui a lancé en novembre dernier une boutique à Aix-en-Provence et un site marchand consacrés aux garde-temps de l’Hexagone, Bleu Blanc Montres. Pour moins de 1 000 euros, on peut s’offrir des choses magnifiques »

Ces montres françaises que vous ne connaissez (peut-être) pas encore… DR

1 Serica, et sa référence 6190 Field Commando, 990 €

La dernière née de la jeune marque parisienne intègre désormais un mouvement automatique SoProd M100 certifié chronomètre par le Cosc. Avec un boîtier affiné, des anses lyres, un nouveau cadran dit commando (inspiré du cahier des charges des montres militaires de l’après-guerre) et des index luminescents, elle est étanche à 20 ATM.

2 Pierre Lannier et ses modèles Élysée, à partir de 129 €

La maison horlogère française Pierre Lannier dévoile sa nouvelle collaboration avec l’Élysée, deux pièces à quartz et deux modèles automatiques au cadran frappé des symboles de la République. Des montres commercialisées non seulement à Paris, mais aussi dans le vaste réseau de boutiques partenaires de la marque à travers la France.

3 Ralf Tech, et The Beast Electric Amphibian, 2 900 €

Une imposante montre de plongée pensée par et pour les professionnels. Assemblée en France, elle est équipée d’un étonnant mouvement électrique, lui permettant de proposer 12 ans d’autonomie. Le cadran de cette imposante plongeuse de 47,7 mm de diamètre est frappé d’un logo tout spécialement imaginé pour cette série extrême : une pieuvre portant un trident.

Ces montres françaises que vous ne connaissez (peut-être) pas encore… DR

4 Beaubleu, et l’automatique Ecce Lys, 890 €

Au sein de la première collection permanente de la jeune maison parisienne, et après trois séries limitées, ce nouveau modèle joue l’élégance sobre, entre boîtier en or rose, cadran grainé donnant la sensation d’une feuille de papier à dessin, aiguille des secondes bleuie et guichet de date à 6 heures.

5 March La.b, et son modèle Oblongue, 895 €

Une montre ovale de 20 mm raffinée, aux faux airs de galet poli par les flots, dont le remontoir est positionné à 4 heures. À porter sur un bracelet cuir ou façon gourmette.

6 Herbelin, et sa Cap Camarat, 2 599 €

Ce chronographe automatique au boîtier en acier de la marque née en 1947 s’inspire des designs sport-chic des années 1970. Son cadran arbore un fond vert anglais soleillé, frappé à l’horizontale. Un modèle dessiné, conçu, assemblé à la main, réglé et contrôlé dans les ateliers de la maison, dans le massif du Jura, en Franche-Comté.

Ces montres françaises que vous ne connaissez (peut-être) pas encore… DR

7 Akrone, et sa C-02 Héritage Décompression, 1 190 €

Cette marque nantaise née en 2015 propose des montres en séries limitées, assemblées en France, et dotées d’un mouvement mécanique automatique à un prix raisonnable. Sa dernière collection embarque une petite révolution : un nouveau calibre automatique signé France Ébauches, fabriqué et assemblé à Maîche, dans le Doubs. Étanche jusqu’à 300 mètres de profondeur, la C-02 Héritage Décompression est dotée d’un verre saphir double dôme et du Super-LumiNova X1 – le luminescent le plus puissant qui soit.

8 SYE, et son chrono Mot1on Estoril, 650 €

Inspiré de l’univers du sport automobile, ce chronographe au boîtier en acier et au cadran bleu bat au rythme d’un mouvement Seiko hybride méca-quartz ultraprécis. Un choix qui offre le meilleur des deux mondes horlogers, en combinant la précision d’un mouvement à quartz avec le défilement familier d’un chrono mécanique.

9 Gustave & Cie, et sa Jules, 1 190 €

Ce modèle mono-aiguille assemblé en France rend hommage à Jules Verne. Il marie un affichage sur 24 heures et une lunette interne GMT. Sa masse oscillante est joliment gravée d’un voilier et de la devise « Fluctuat nec mergitur ».

Ces montres françaises que vous ne connaissez (peut-être) pas encore… DR

10 Pequignet, et sa Royale Saphir « Le Temps des Couleurs », 13 500 €

Cinq modèles colorés édités en série limitée à 50 exemplaires, tous animés par le mouvement maison, le fameux calibre Royal de la manufacture de Morteau, doté de 88 heures de réserve de marche. Le temps de cette édition numérotée, la couleur s’empare de l’ensemble des composants de la montre (bracelet, cadran, boîtier, aiguilles, disques date et lune) pour un effet «color block» des plus chics.

11 LIP, et sa Mythic Titane, 899 €

Place à une lecture atypique de l’heure avec cette création en titane signée de la célèbre marque bisontine. Elle est affichée via trois cadrans concentriques, pour une instantanée des heures, minutes et secondes. Ainsi, l’heure se lit instantanément le long de la ligne dessinée en prolongement du logo LIP.

12 Apose, et son édition limitée no 3-Radial, 2 950 €

La jeune marque Apose s’est lancé le défi audacieux de créer des montres haut de gamme totalement fabriquées en France. Ses deux nouvelles collections sortiront en 2024. Pour chacune, une série inaugurale, limitée à 50 exemplaires numérotés, permettra aux amateurs de la marque de jouer les précurseurs.

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes