Maria Grazia Chiuri et Chimamanda Ngozi Adichie: «La mode a la responsabilité d’aider les femmes à prendre conscience de leur valeur»

Share

Chimamanda Ngozi Adichie et Maria Grazia Chiuri. Laura Stevens pour F Art de Vivre

L’une est directrice artistique chez Dior, l’autre une écrivain mondialement connue. Les deux sont des femmes puissantes qui font entendre la voix du féminin à travers leur vie et leurs œuvres Rencontre exclusive.

L’entretien a lieu dans le bureau bibliothèque de Maria Grazia Chiuri, aux larges baies vitrées donnant sur les toits parisiens et la Seine, au lendemain du défilé Dior printemps-été 2024. On garde vivante à l’esprit la vibration de cette collection: silhouettes de rebelles, vêtements couleurs de cendre, animaux fantastiques, sensualité subtile et affirmée de celles qui revendiquent leurs différences. Car, pour Maria Grazia Chiuri, première femme nommée directrice artistique des collections féminines de Dior (haute couture, prêt-à-porter et accessoires), «la mode ne se résume pas aux vêtements».

» Découvrez l’intégralité de F, Art de vivre

Et cette collection n’échappe pas à la règle, qui sonde la signification du présent, sa coexistence avec le passé tout comme une exploration de la relation entre féminité et féminisme. Un message adressé aux femmes. Toutes les femmes. Une collection qui épouse parfaitement le fondement de l’œuvre engagée de l’écrivain nigériane Chimamanda Ngozi Adichie…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes