Moscot, plein la vue

Share

La griffe new-yorkaise bouillonne de créativité pour imposer ses montures comme un élément de style.

Le protocole n’avait pas prévu cette apparition. Entre deux averses, il aura suffi que le roi Charles III, en visite à Bordeaux, en septembre dernier, les tire de sa poche et en dissimule son regard pour que ses lunettes de soleil Moscot fassent sensation. «Ce modèle est un monument dans le cercle des montures masculines et un best-seller chez les meilleurs opticiens de la planète. Signées de la maison Moscot, fondée en 1915 par des immigrés biélorusses, les Lemtosh furent portées par des légendes comme le chanteur Buddy Holly, l’auteur Truman Capote ou l’acteur Johnny Depp. Mais qui d’autre que le roi pour assumer cette déclinaison cristal? De toute évidence, personne», analyse Marc Beaugé. Une visibilité que le lunetier américain savoure sans se laisser tourner la tête.

Fidèles à leur esprit iconoclaste, Harvey Moscot, président de l’entreprise familiale, et son fils Zack, directeur de la création, aiment faire les choses sérieusement sans se prendre trop au sérieux. Pour preuve, toute…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 63% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes