Seiko Prospex Speedtimer, un siècle à toute vitesse

Share

La maison horlogère japonaise séculaire revisite ses chronographes historiques, en versions solaire comme automatique.

En horlogerie également, le soleil se lève à l’est. En 2024, cela fera tout juste un siècle qu’aura été dévoilée la première montre-bracelet portant l’inscription « Seiko » sur son cadran. Fidèle à sa philosophie depuis sa création par Kintaro Hattori, animé par le principe qu’il faut « avoir toujours une longueur d’avance sur les autres », la marque japonaise célèbre ces 100 ans avec un duo de chronographes élégants et à un prix sage.

Ce nouveau chronographe mécanique Speedtimer en acier de 42 mm de diamètre, au superbe cadran bleu gris, s’inspire, esthétiquement, d’un modèle datant de 1972. Décliné en deux versions – limitée ou non – et avec deux bracelets, cuir ou métal, son cadran typiquement sportif, taillé pour la course, reprend le style d’affichage Panda ou Panda inversé, avec ses cadrans et sous-cadrans clairs ou sombres, au gré des versions, associés à une trotteuse orange et à un guichet de date positionné entre quatre et cinq heures. L’aiguille des secondes est légèrement incurvée vers les index, tandis que sa pointe s’étend jusqu’aux repères du tachymètre, à l’extrémité du cadran. Les aiguilles des heures et des minutes ainsi que le bord des index sont recouverts de LumiBrite, pour demeurer lisibles même lorsque la luminosité est faible.

Au sein du boîtier de la version classique comme de l’édition limitée, on retrouve un calibre 8R48, mouvement chronographe à roue à colonne fiable et robuste, assemblé à la main au Japon par les horlogers maison. Antimagnétique, il propose 45 heures de réserve de marche. Son embrayage vertical a, pour sa part, recours à la technologie Mems (Micro Electro Mechanical Systems), afin de renforcer encore sa stabilité et sa précision. Ergonomie et élégance obligent, les poussoirs du chronographe ont été redessinés avec des tiges plus courtes.

Seiko Prospex Speedtimer. Seiko

En parallèle de cette pièce vintage revisitée, Seiko réserve à l’Europe une Prospex Speedtimer « Car Design ». Un chronographe solaire en édition limitée à 3 000 exemplaires. Sur bracelet acier inspiré par l’univers de l’automobile classique, il marie cadran bleu et aiguilles orange, façon compteurs de vitesse. Un modèle qui embarque, quant à lui, un calibre V192 Quartz solaire. Judikael Hirel

Seiko Prospex Speedtimer SRQ047, 2 700 € ; édition limitée 100e anniversaire, 2 900 € ; Prospex Speedtimer « Car Design », 780 € ( Seikoboutique.eu).

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes