« Je pense qu’il doit aller en prison » : Magali Berdah sans filtre concernant Booba dans TPMP

Share

Afficher Masquer les titres

L’ancienne « reine des influenceurs », Magali Berdah, était sur le plateau de TPMP ce mercredi 6 décembre. Elle a notamment parlé de son procès en cours sur le cyberharcèlement dont elle a été victime et qui implique Booba. On vous raconte tout dans cet article.

Magali Berdah s’est exprimée

Magali Berdah est actuellement en cours de procès pour l’affaire de harcèlement qu’elle a subi sur les réseaux sociaux. Le parquet a requis ce mardi 5 décembre des peines de prison contre 13 prévenues impliquées dans cette affaire.

Certaines peines sont assorties de sursis. Ce mercredi 6 décembre, Magali Berdah a évoqué cette affaire de cyberharcèlement en meute. Cyril Hanouna l’a accueillie sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste pour qu’elle fasse entendre sa voix.


À lire
« Quel bonheur » : Cyril Hanouna raconte son week-end après la diffusion de Complément d’enquête

Pour la fondatrice de Shauna Events, une agence d’influence, une seule personne est derrière toutes ces attaques.

« Malheureusement, le cyberharcèlement ne s’est pas arrêté parce qu’il a été mené, pour moi, par Booba », a rappelé Magali Berdah.

L’affaire n’est pas terminée

La cheffe d’entreprise a aussi souligné que ce n’était pas encore la fin. En effet, selon elle, du fait de l’influence du rappeur, beaucoup de gens restent à juger dans cette affaire.

« Il y a 28 personnes qui ont été interpellées, mais il y en a beaucoup d’autres. Ce n’est pas terminé », explique-t-elle en mettant en avant les six millions de fans de Booba.

Cela étant, Géraldine Maillet, également présente sur le plateau de TPMP, craint que la prison ferme n’inquiète les prévenus. Magali Berdah a, quant à elle, approuvé le constat de la chroniqueuse.

« Je pense qu’ils n’ont pas encore compris », a-t-elle déploré.

Par la suite, elle est revenue sur Booba qui a, selon elle, continué ses publications, malgré son contrôle judiciaire.

Magali Berdah, un « démon »

Booba s’est lancé dans une croisade contre Magali Berdah et les « influvoleurs », selon les termes du rappeur, en 2022. Il les tient responsables de multiples arnaques au préjudice des internautes. Par ailleurs, le rappeur a récemment fait un témoignage dans Complément d’enquête sur France 2.

Lors des questions réponses de Tristan Waleckx, il a inévitablement évoqué la polémique sur Magali Berdah. Il a alors qualifié cette dernière de « démon ». La femme de 42 ans se sent, quant à elle, dépitée, car Booba n’arrête pas de s’en prendre à elle.

« Il faut savoir qu’il a été rappelé à l’ordre. Malgré ça, il a refait des publications sur Instagram, sur Twitter et notamment une chanson sur moi il y a quinze jours avec #cyanure en disant “je souhaite l’enfer à Magali” », a fait savoir la fondatrice de Shauna Events.


À lire
Marlène Duval (Loft Story) : sans filtre sur son salaire très « confortable » face à Jordan De Luxe

Booba mériterait la prison ?

Pour l’ancienne « reine des influenceurs », Booba mérite la prison. Magali Berdah qualifie ce qu’il a fait de « criminel ».

« Je pense qu’il doit aller en prison. Ce qu’il a fait, c’est criminel pour moi. Ce n’est même pas un cyberharcèlement », a déclaré la papesse des influenceurs.

Toujours d’après elle, les comportements du rappeur ont eu des répercussions psychologiques qui ne se voient pas physiquement. Son avocate a même affirmé la veille du procès des 13 accusés que Magali avait reçus des menaces de mort.



Content Source: iletaitunepub.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes