« Je préfère te savoir mort… » : Stéphane Bern raconte la réaction violente de sa mère après son coming out

Share

Afficher Masquer le sommaire

Stéphane Bern a été l’invité de Léa Salamé dans l’émission Quelle Époque ! diffusée le samedi 25 novembre 2023. Pour cette occasion, l’animateur a évoqué son coming out auprès de ses parents, qui n’ont pas tous accepté son orientation sexuelle. Il a aussi raconté comment il a transformé cette épreuve en motivation pour soutenir les personnes qui vivent la même situation.

Stéphane Bern : la réaction de sa mère

Stéphane Bern n’est pas du genre à se dégonfler. En effet, avec beaucoup de courage, le passionné par l’Histoire et les biographies des personnages illustres a affronté ses parents qui ne comprenaient pas son homosexualité. Une preuve de détermination.

Léa Salamé commence donc en disant :

« Vous avez des phrases terribles quand même. Vous dites qu’avec vos parents ça a été difficile, avec votre mère notamment. »

L’animateur a raconté la réaction violente de sa mère quand il lui a avoué son homosexualité :

« Un jour elle m’a dit : “Je préfère te savoir mort qu’homosexuel” »

Stéphane Bern
Stéphane Bern arrive avant un dîner d’État au Château de Versailles le 20 septembre 2023 à Versailles, France – Crédits photos : Getty Images

L’animateur avait répliqué avec humour :

« Ça va être difficile. »

Stéphane Bern a réagi avec humour aux mots cruels de sa mère. Cependant, les autres invités ont été choqués par sa violence. Ensuite, il a expliqué qu’il s’était battu pour faire accepter son homosexualité.


À lire
Karine Le Marchand en larmes dans Quelle époque face à des images bouleversantes

« J’ai eu envie de me battre pour aider tous les gamins »

Stéphane Bern n’a pas eu la vie facile à cause de son orientation sexuelle. Il a subi la violence de ses parents qui ne l’ont pas accepté. De plus, il a aussi dû faire face aux préjugés et à la discrimination. Néanmoins, l’animateur a mené un combat pour la reconnaissance et le respect des droits des personnes LGBT.

Le journaliste a témoigné des souffrances qu’il a endurées dans son milieu familial et dans la société pour son orientation sexuelle. D’autre part, il a exprimé qu’il n’avait pas de rancune envers ses parents qui ne l’ont pas accepté. Stéphane Bern a affirmé :

« Je les ai aimés. On aime toujours son bourreau aussi. »

Le compagnon de Yori Bailleres a vécu un dilemme entre son affection pour ses parents et son besoin de s’assumer. Malgré cela, il a fait preuve d’un courage remarquable. Il a aussi été solidaire avec les personnes qui luttaient pour leur identité.

L’animateur confie :

« Ensuite j’ai eu envie de me battre pour aider tous les gamins, qui eux, sont rejetés. Moi j’appartenais à la petite bourgeoisie. On avait les moyens de s’en sortir. […] À 17 ans je suis parti. J’ai été faire mes études, ça marchait. Je suis rentré une fois à la maison, ma mère a commencé à me faire une remarque. J’ai dit “c’est bon au revoir”. »

Stéphane BernStéphane Bern
Stéphane Bern arrive avant un dîner d’État au château de Versailles le 20 septembre 2023 à Versailles, France – Crédits photos : Getty Images

Stéphane Bern n’a pas honte de son homosexualité, au contraire, il la revendique ouvertement. Ainsi, il s’est engagé pour aider ceux qui souffrent de ne pas être acceptés.

« Quand j’ai posé en Une de [Paris] Match, il y a un secrétaire d’État qui m’a dit qu’il n’assumait pas son homosexualité. Après cette Une, il a posé le magazine sur la table de ses parents. Et il m’a dit “Ça m’a permis de leur dire “ », déclare l’écrivain.

Content Source: iletaitunepub.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes