La série de la semaine : House of the Dragon, saison 2 | Noirs contre Verts égalent rouge sang

Share

La deuxième saison de House of the Dragon s’amorce où la première a laissé : sur fond de guerre civile au sein de la maison Targaryen. La Presse s’est entretenue avec Steve Toussaint et Harry Collett, qui incarnent respectivement Lord Corlys Velaryon et son petit-fils Jacaerys.




Les enjeux

Relayés par Crave au Québec, les nouveaux épisodes de La maison du Dragon, en version française, qui se déroule environ 200 ans avant les évènements de Game of Thrones, se déploient sur deux fronts. Depuis la mort du roi Viserys Targaryen (Paddy Considine), le conflit qui divise sa famille ne fait que s’envenimer. Le Conseil noir, mené par sa fille, la reine Rhaenyra (Emma D’Arcy), s’est installé à Dragonstone. Son époux Laenor Velaryon (John Macmillan) ayant feint sa mort, elle s’est remariée avec son oncle Daemon (Matt Smith). La capitale, King’s Landing, est occupée par le clan des Verts, avec sur le trône de Fer Aegon II (Tom Glynn-Carney), premier fils de Viserys avec sa deuxième femme, la reine Alicent Hightower (Olivia Cooke). À la fin de la première saison, les forces de chaque groupe se dispersent dans Westeros afin de s’assurer le soutien de leurs alliés. La mort du jeune Lucerys Velaryon (Elliot Grihault), deuxième fils de Rhaenyra, dévoré en plein vol par Vhagar, le dragon d’Aemond Targaryen (Ewan Mitchell), déclenche officiellement les hostilités.

Le deuil de Jace et de sa mère

PHOTO OLLIE UPTON, FOURNIE PAR HBO

Jacaerys Velaryon (Harry Collett) et Cregan Stark (Tom Taylor) sur Le Mur

La deuxième saison s’amorce à Winterfell, alors que Jacaerys Velaryon, surnommé Jace, tente de convaincre Cregan Stark (Tom Taylor) d’appuyer sa mère en lui accordant des soldats pour son armée. « Se promener sur Le Mur était surréel, confie Harry Collett. Évidemment, la neige est fausse et il y a des écrans bleus, mais les plateaux sont vraiment immersifs. Cette saison, ils sont dix fois plus grands. » C’est sur l’immense structure de glace que Jace apprend la mort de son petit frère. « Il est probablement rentré sur son dragon en pleurant pendant tout le retour à Dragonstone », imagine le Britannique de 20 ans. La scène où il annonce à sa mère qu’il a obtenu les appuis de deux maisons avant de fondre en larmes dans ses bras est l’une des plus touchantes de la série jusqu’à présent. « Je dois me projeter dans un endroit particulier pour ressentir ses émotions, indique Harry Collett. J’ai une petite sœur, qui avait l’âge de Lucerys lors du tournage… Je me suis plongé dans un état d’esprit très sombre en écoutant de la musique pour faire la scène. […] Leur embrassade est précieuse et fait du bien, car elle vient après une série de tragédies. Ces beaux moments mère-fils étaient rares dans la première saison. Il y en a plus dans celle-ci. »

Les blessures de Corlys

PHOTO OLLIE UPTON, FOURNIE PAR HBO

Alyn of Hull (Abubakar Salim) et Lord Corlys Velaryon (Steve Toussaint)

Le bateau du Serpent de Mer, Corlys Velaryon, est toujours taché de sang et a besoin d’importantes réparations lorsqu’on l’aperçoit dans les premières minutes de la nouvelle saison. L’homme est dans un état similaire. « Il est meurtri physiquement et émotionnellement, confirme Steve Toussaint. Il a perdu sa fille. Il croit son fils mort, car il ignore qu’il est en fuite. Son frère s’est fait tuer. Son petit-fils, qu’il adorait, aussi. Le seul endroit où il se sent bien, outre dans les bras de Rhaenys (Eve Best), est en mer et il ne peut pas y aller. Son passé remonte aussi à la surface. Corlys doit affronter beaucoup d’obstacles dans sa quête de reprise de ses pouvoirs. » Steve Toussaint, qui s’estime « chanceux » de revisiter son personnage et de l’approfondir, est aussi conscient que la vie dans l’univers de George R. R. Martin peut prendre fin abruptement. « C’est le prix à payer pour jouer dans cette série. Un de ses attraits et que l’on peut s’attacher à un personnage et que la semaine suivante, il disparaît. Chaque interaction a ainsi plus de valeur. Mais, comme acteur, on redoute le jour où notre personnage ne se rend pas à la fin. »

Notre avis

PHOTO OLLIE UPTON, FOURNIE PAR HBO

Rhaenyra Targaryen (Emma D’Arcy) et Daemon Targaryen (Matt Smith)

Après une saison initiale inégale, perturbée par des sauts dans le temps qui donnaient l’impression de recommencer du début, les deux premiers épisodes de la nouvelle saison de House of the Dragon vus par La Presse sont parmi les plus forts de la série. L’intensité continue de s’accentuer et donne lieu à des moments d’émotion brute. Les lieux, magnifiques, sont variés et permettent de sentir l’impact du conflit sur l’ensemble de Westeros. Les enjeux se précisent et se complexifient à la fois. Il en va de même pour les principaux personnages. L’action – et les dragons – est plus timide pour commencer, mais tout laisse croire qu’elle s’amplifiera.

Sur Crave, à raison d’un nouvel épisode chaque dimanche, à 21 h



Content Source: www.lapresse.ca

En savoir plus

Nouvelles récentes