«J’ai toujours préféré voir les comédiens que jouer»: Justine Heynemann, du théâtre en forme de songe

Share

Justine Heynemann. Jean-Christophe Marmara / JC MARMARA / LE FIGARO

PORTRAIT – La metteuse en scène monte Culottées pour la Comédie-Française et Cookie à la Huchette.

« Justine Heynemann est très intelligente, elle sait où elle va », résume Rachel Arditi, avec qui la metteuse en scène signe l’adaptation de Culottées, la bande dessinée de Pénélope Bagieu, pour la Comédie-Française (au Studio, du 25 janvier au 3 mars). Plus jeune, son amie voulait être poète ou dresseuse de caniches dans un cirque ! Née aux Lilas, elle a été élevée par des parents réalisateurs. Gamine, Justine accompagne sa mère au théâtre. « Vers 14 ans », elle s’inscrit au Cours Florent et opte pour un bac littéraire, option cinéma. Elle est ensuite fascinée par Le Songe d’une nuit d’été, de Shakespeare, monté par Jorge Lavelli, à la Comédie-Française. « Le spectacle était très moderne, à l’époque », se souvient celle qui lit Racine et Tchekhov.

« J’ai toujours préféré voir les comédiens que jouer, précise Justine Heynemann. Mettre en scène, c’est sublimer un texte. J’ai le droit et la liberté de mettre des choses personnelles dans une œuvre qui est plus grande que…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes