On commence par quoi ? | (Re)découvrir le R & B québécois

Share

Corneille sera samedi soir maître de cérémonie d’Ambiance R & B, le grand évènement de clôture des Francos. Nous lui avons demandé de choisir cinq albums québécois marquants de son genre musical chéri.




Aimer d’amour de Boule Noire (1978)

Aimer d’amour

Aimer d’amour

Boule Noire

Les Disques Martin

« Le R & B québécois a eu des pionniers comme Trevor Payne [artiste originaire de la Barbade qui a fait carrière dans les années 1960 avec le groupe Trevor Payne and the Triangle et qui a fondé en 1982 le Montreal Jubilation Gospel Choir], mais aux yeux du grand public, Boule Noire a longtemps été la seule référence en matière de soul et de R & B. Tout le monde au Québec connaît Aimer d’amour qui, quant à moi, est une chanson clairement R & B, teintée de disco [l’Anglais Leo Sayer en a enregistré en 1977 la version originale]. Quand on mesure le legs d’un artiste, on oublie souvent sa capacité à arriver avec des succès. On a tendance à regarder ça d’un œil hautain, alors que d’avoir créé autant de chansons qui ont touché autant de gens sur plusieurs décennies, c’est pour moi la marque des grands. Boule Noire en était un. »

Extrait d’Aimer d’amour, de Boule Noire

NoDéjà de NoDéjà (1999)

NoDéjà

« On les connaissait bien, parce que c’était un peu les rivaux de O. N. E. [trio fondé par Corneille en 1997 avec Pierre Gage et Gardy Fury]. C’était le seul autre groupe de R & B francophone qui travaillait, on fréquentait les mêmes circuits, mais ils avaient une petite longueur d’avance sur nous, parce qu’ils avaient signé avec l’étiquette Tox, qui avait propulsé Dubmatique. Déjà, dans l’underground, Barnev [Valsaint] était considéré comme une des grandes voix au Québec. Quelque chose about you, c’est la première chanson R & B de ce style-là que j’ai entendue à la radio québécoise. Ça marquait un départ, ça disait quelque chose sur ce qui était désormais possible. Aujourd’hui, les choses ont vachement évolué, mais à la fin des années 1990, c’était difficile de s’imaginer faire carrière en musique soul ou R & B au Québec. »

Extrait de Quelque chose about you, de NoDéjà

Ma liberté de Mélanie Renaud (2001)

Ma liberté

Ma liberté

Mélanie Renaud

Diffusion YFB

« Quand j’ai travaillé avec Mélanie [lors de l’enregistrement de la chanson Vivre pour soi, en 2003], je me rappelle avoir été complètement impressionné par son instrument. Elle pouvait tout faire en une seule prise. Il n’y avait rien qui sortait de ses cordes vocales qui n’était pas parfait. Elle avait une facilité à être dans la puissance, mais aussi dans la vulnérabilité. Ça reste pour moi une des plus grandes voix au Québec, on ne l’a juste pas assez entendue. J’aurais aimé voir ce que ça aurait pu donner si elle avait eu plus de soutien, parce que Ma liberté, c’était la bonne nouvelle qui manquait à l’émergence d’un R & B québécois. Ç’a malheureusement été bref et je pense que le déclin de MusiquePlus y est pour quelque chose. C’était une vraie source d’informations culturelles et musicales pour les jeunes. Le hip-hop et le R & B doivent beaucoup à la chaîne. »

Extrait de Ma liberté, de Mélanie Renaud

Soul Rebel de Gage (2005)

Soul Rebel

Soul Rebel

Gage

DKD Disques

« Certains disent, plus ou moins à la blague, que l’album de Gage aurait dû être mon deuxième album. J’ai écrit et composé ces chansons-là dans la foulée de celles de Parce qu’on vient de loin [son premier album, paru en 2002]. Oui, Gage et moi, on avait fait ensemble tous les petits clubs de Montréal. Oui, c’est avec lui que j’ai chanté jusqu’à 3 h du matin au Jello Bar, à l’époque où les gens fumaient encore à l’intérieur. Mais ce n’est pas que par générosité ou par amitié que j’ai fait cet album-là avec lui, c’est parce que j’avais envie de contribuer à la création de quelque chose qui pouvait être gros. Il avait un talent d’interprétation hallucinant et j’avais envie de me mettre au service de sa voix. Mais encore une fois, faire passer du R & B à la radio, au Québec, c’était compliqué. Il a connu beaucoup plus de succès en France. »

Extrait de Trop fresh, de Gage

Pour tout vous dire de Jules (2024)

Pour tout vous dire

Pour tout vous dire

Jules

Maison Kanda

« Parlant de voix hallucinante, ça, c’en est une. J’ai rencontré Julien [Charbonneau] à Star Académie [en 2022] et la première fois que je l’ai entendu chanter, je ne comprenais pas ce qui se passait, je ne comprenais pas le R & B authentique qui sortait de sa voix. Il y a des gens qui aiment tellement un style qu’ils arrivent à l’imiter, mais ce qui sort de la voix de Jules, ce n’est pas triché ou emprunté. C’est un vrai chanteur R & B. Quand on a lancé Maison Kanda [l’étiquette de disques qu’il a cofondée], il était au haut de ma liste. L’album a une audace dans la réalisation, dans les arrangements. C’est d’une complexité musicale qui frôle parfois le jazz. Je pense que si, dans dix ans, il y a une scène R & B forte au Québec, on va se tourner vers cet album et dire que c’était le début d’une renaissance. »

Extrait de Tout pour plaire, de Jules

Ambiance R & B, le 22 juillet à 21 h sur la scène Bell de la place des Festivals, avec Corneille, Les Louanges, Barnev, Zaho, Vacra, Rau_Ze, Yellowstraps, Naomi, Naïma Frank et Shah Frank



Consultez la page du spectacle

Quelque chose de transcendant

« Longtemps, j’ai été un des rares artistes sans catégorie au Gala de l’ADISQ, mais c’est vrai qu’il n’y avait pas une offre immense en R & B, observe Corneille. Alors que maintenant, l’offre est de plus en plus forte. » Une salutaire croissance dont l’Association québécoise de l’industrie du disque a décidé de prendre acte, en mars dernier, en annonçant la création d’une catégorie couronnant l’Album de l’année – R & B/Soul, après deux ans de démarches acharnées (mais dans le respect, en tout cas) d’un regroupement de gens du milieu, dont le chanteur qui fait toujours tout avec classe.

Parions que plusieurs artistes conviés samedi soir aux Francos figureront tôt ou tard dans cette catégorie, dont Rau_Ze, Les Louanges, Yellowstraps, Barnev ainsi que Naïma et Shah Frank. « Il y aura aussi une chorale gospel, parce qu’on avait envie de créer une ambiance rappelant les Sunday Services », explique le maître de cérémonie en évoquant les célébrations dominicales organisées par Kanye West en 2019. « On amène l’église sur scène, pas dans le sens religieux, mais dans son sens spirituel, parce qu’il y a toujours quelque chose de transcendant dans cette musique-là. »



Content Source: www.lapresse.ca

En savoir plus

Nouvelles récentes