Notre critique de Sacha contre Guitry : au nom du père, du fils et du mot d’esprit

Share

CRITIQUE – Au Théâtre Michel, Ned Grujic met en scène une élégante comédie signée Sacha Danino sur la tumultueuse relation entre le comédien et son père Lucien.

Dans un livre d’entretiens avec Karin Müller, Dominique Desanti résume ainsi la relation entre Sacha et son père Lucien : « Lucien Guitry a plané sur la vie en tière de Sacha . Après la mort de son père, il célébrera constamment la mémoire du “ plus grand acteur qui n’ait jamais existé” . Il l’idolâtrait. Lucien était son idéal du moi, diraient les psychanalystes. » Sur cette curieuse relation électrique, Sacha Danino a écrit cette pièce Sacha contre Guitry (tout contre), et voici comment elle s’articule : Alexandre (Thomas Marceul), jeune quadra marié à Amélie (la très cocasse Juliette Galoisy), deux enfants, est au chômage.

Il n’a pas l’air bien pressé de retrouver un travail. Il a fait une vague demande d’embauche à la mairie de Vincennes. On comprendra rapidement pourquoi : son père qu’il ne voit plus est l’édile de la commune et un poste à l’hôtel de ville lui permettrait de renouer avec lui. Un jour, un ami lui offre un livre : Lucien et Sacha Guitry. L’histoire…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Content Source: www.lefigaro.fr

En savoir plus

Nouvelles récentes